La phrase

« Après un net recul des ventes de matériels de chantier en 2015 (moins 18 % par rapport à l’année précédente !), le marché est reparti à la hausse en 2016. Optimiste, le Syndicat des importateurs (Seimat) prévoit finalement même une augmentation générale de 10 % en 2017 et 3 % en 2018 », Jean-Marie Osdoit, président du Seimat

Tous les indicateurs sont au vert, annonçant ainsi une belle reprise. A commencer par les mini-pelles, illustrant les nombreux chantiers en perspective et le besoin inhérent des professionnels à renouveler leur parc matériel. Alors est-ce l’effet de la Loi Macron qui a instauré des avantages fiscaux aux entreprises investissant dans du matériel ? Possible, mais pas uniquement. De toute évidence, les constructeurs expriment aujourd’hui un certain soulagement, bien que le marché reste encore difficile. Ce n’est pas la panacée, mais la demande est bien présente, notamment celle des entreprises du paysage qui voient l’avenir avec plus d’optimisme. En cause : les chantiers qui se multiplient, obligeant les paysagistes à renouveler, dans certains cas, leur matériel ou carrément à investir pour conquérir de nouveaux marchés. Après tout, c’est avec du bon matériel que l’on fait du bon travail !

L’index Espaces Verts a été mis à jour

CODE DESIGNATION mai-17 juin-17 juil-17 Evolution annuelle
EV1 Travaux de végétalisation 116,9 116,9 116,1 – 2,44 %
EV2 Application de produits phytosanitaires 104,7 104,5 104,7 + 0,58 %
EV3 Travaux de création d’espaces verts 109,5 109,5 109,5 + 1,20 %
EV4 Travaux d’entretien d’espaces verts 110,6 110,4 110,6 + 1,94 %
FG Fournitures de graines 129,6 129,6 127 – 8,76 %
FV Fournitures de végétaux 102,4 102,4 102,4 0

Source INSEE – Base 100 janvier 2010

Le chiffre : 2 millions d’€

Le montant de la nouvelle levée de fonds pour Gaarden.

Gaarden, premier réseau national de jardiniers paysagistes, annonce une seconde levée de fonds de 2 M€ prévue début 2018 pour appuyer son développement national avec l’objectif de dépasser les 10 M€ de CA dans 3 ans.

Créé en 2015, Gaarden propose ses services dans de nombreuses villes de France et ambitionne de devenir la référence nationale dans l’entretien et l’aménagement des jardins et des espaces verts. La start-up en pleine mutation emploie aujourd’hui plus de 50 salariés et propose près de 150 nouveaux postes à pourvoir d’ici la fin d’année 2018. Forte du succès de ses implantations et de ses partenariats, Gaarden vise à regrouper 200 collaborateurs sous sa marque dès 2018, et entend poursuivre son développement afin de couvrir l’ensemble de l’Hexagone.

La tronçonneuse 54V XR Flexvolt de Dewalt

Pensée pour les utilisations prolongées, la tronçonneuse 54V Flexvolt est légère (4.4 kg) et son design compact offre un meilleur confort et plus de soutien. La vitesse variable se fait à l’aide d’une gâchette qui permet un contrôle optimal. Contrairement aux outils thermiques, elle ne demande qu’un minimum d’entretien puisque la lubrification est automatique et le montage et la tension de la chaîne se font sans outil. Souhaitant le meilleur pour ses utilisateurs, Dewalt équipe sa tronçonneuse d’un guide et d’une chaîne Oregon, leader mondial pour ces produits, et également d’un levier assurant la sécurité de l’utilisateur lorsque la chaîne vient à se bloquer.

Moteur : 54V Brushless. Longueur de guide : 40 cm. Système de chaîne : Sans outil. Batterie : Li-Ion 54V 3AH / 18V 9AH. Poids : 4.4 kg.

www.dewalt.fr/

SONDAGE

Combien de journées portes-ouvertes organisez-vous par an ?

 

Vous êtes 71 à ne pas organiser de journées portes ouvertes.

 

Jamais 71 %
1 journée 14 %
2 journées %
3 journées %
4 journées %

Pour Noël, un geste vert et responsable

Depuis plusieurs années, l’Association Française du Sapin de Noël Naturel et VAL’HOR se mobilisent pour défendre et promouvoir les sapins issus de nos régions, cultivés dans 46 départements ! Cette production raisonnée de qualité, respectueuse de l’environnement, crée des emplois (1 000 permanents et 5 000 saisonniers) et contribue à soutenir l’économie rurale. Le label « Fleurs de France » permet d’identifier les sapins d’origine française élevés par des producteurs éco-responsables.

En achetant un sapin produit en France ce qui favorise les circuits courts, collectivités, entreprises et familles font un geste écologique car durant sa culture, il absorbe le CO2, puis il est recyclable (réduit en copeaux de bois ou en compost).

ACTU

Après deux années de contraction, le marché du paysage continue de s’adapter et les acteurs restent optimistes.

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage dévoile l’édition 2017 des chiffres clés de la profession. Cette étude approfondie, qui se base sur les chiffres couvrant la période 2015-2016, offre un état des lieux complet du secteur du paysage et révèle qu’il connaît une mutation importante. Si le nombre d’acteurs a augmenté (de 16 700 entreprises en 2006 à 29 100 en 2016), le marché s’est en revanche contracté, notamment la commande publique dont la part ne cesse de se réduire (de 32 % du chiffre d’affaires en 2006 à 27,5 % en 2016). Mais les professionnels du paysage ont continué de parier sur l’avenir : les équipes sont de plus en plus formées (les 2/3 des salariés ont un diplôme) et les dirigeants réorientent massivement leurs investissements vers l’expertise environnementale.

Les chiffres clés des entreprises du paysage :

  • 29 100 entreprises ;
  • 91 800 actifs ;
  • 5,14 Mds d’€ de chiffre d’affaires ;
  • 82 % des salariés sont en cdi ;
  • 91 % des contrats sont à temps complet ;
  • 20 % des entreprises du paysage investissent dans la formation de leurs salariés au-delà des obligations légales.

 

LA PHRASE DE LA SEMAINE

« Pour espérer l’emporter, Cédric et Lucas devront faire preuve d’excellence, et démontrer les compétences techniques indispensables au jardinier-paysagiste, mais aussi leur capacité à gérer leur stress et à travailler en équipe. Accessibles à tous les niveaux de formation, nos métiers n’en demandent pas moins de réelles expertises : végétalisation urbaine, gestion «zéro-phyto», jardins connectés… Nos métiers évoluent rapidement et les apprentis sont en première ligne pour acquérir ce savoir-vert qui devient indispensable pour répondre aux défis environnementaux actuels », Marc Féraud et Thierry Kerguelin, professionnels du paysage et co-experts-métiers.

 

Deux jeunes jardiniers-paysagistes représentent la France à Abu Dhabi

À quelques jours de la grande finale internationale des Olympiades des métiers (Worldskills Competition), qui se tiendra du 14 au 19 octobre à Abu Dhabi, l’équipe de France des jardiniers-paysagistes redouble d’efforts pour remporter le titre. Réunis mi-septembre au lycée agricole du Fresne (Angers) pour leur dernière session d’entraînement, Cédric Clauss et Lucas Meyer achèvent 6 mois de préparation intensive. Le binôme du Grand Est, ainsi que leurs suppléants des Pays de la Loire, Anthony Chevallier et Jérémy Serveau, ont en effet suivi une préparation régulière, ponctuée de plusieurs modules d’entraînement en conditions réelles de concours. Soutenus par Worldskills France et l’Unep, ils sont accompagnés par des professionnels du paysage et un formateur de l’école d’horticulture et du paysage de Roville-aux-Chênes, d’où ils sont issus.
Les jeunes jardiniers-paysagistes français seront, à Abu Dhabi, les parfaits ambassadeurs d’une filière française dynamique, innovante et surtout pourvoyeuse d’emplois stables et non délocalisables !

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

1900
Le nombre d’apprentis à avoir bénéficié cette année  d’une aide à la mobilité grâce au dispositif Pays’Apprentis

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage et les Organisations Syndicales de Salariés accompagne pour la 6e année les jeunes apprentis qui se destinent aux métiers du secteur du paysage.
Le dispositif Pays’Apprentis a permis à près de 1900 apprentis cette année encore de bénéficier d’une aide à la mobilité. Ce dispositif innovant souligne le haut degré de solidarité de la branche du paysage et son engagement précurseur en faveur de la formation des futurs salariés du secteur, favorisant ainsi son attractivité.
Depuis la création de Pays’Apprentis, ce sont près de 9 600 apprentis qui ont profité d’un accompagnement financier compris entre 150 et 500 euros. Celui-ci a contribué à la prise en charge du coût de leurs déplacements ou hébergement lié à l’éloignement entre leur centre de formation et leur lieu d’apprentissage.
Grâce à la réussite pérenne du dispositif et au pilotage paritaire rigoureux du régime des frais de santé et de prévoyance des salariés non cadres du secteur du paysage, Pays’Apprentis est reconduit à la rentrée scolaire 2017.

PRODUITS

Résineo Drain : sol minéral drainant pour l’aménagement des plages de piscine, allées de jardin, terrasses et voies carrossables.

 Résineo Drain est un système de revêtements de sols décoratifs à base de granulats de marbre et de résine haute performance.
Grâce à un large choix de coloris de granulats, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination pour composer des sols avec des motifs personnalisés pour vos clients. L’aspect minéral lui confère une esthétique particulière, raffinée et unique qui se distingue des solutions de revêtements de sols habituellement utilisées.
Ses propriétés drainantes garantissent une surface toujours sèche, évitant l’eau stagnante et limitant les traces de calcaire pour un revêtement durable et facile d’entretien.
Enfin, le système Résineo Drain et d’autant plus simple à poser que Résineo est organisme de formation et vous accompagne sur votre premier chantier.

Les avantages de Résineo Drain :

  • Durable et résistant aux aléas climatiques (UV, cycles gel/dégel, chaleur)
  • Système Résineo DRAIN garantie 10 ans
  • Simple à poser
  • Carrossable et antidérapant
  • Esthétique et différenciant

www.resineo.com