LA PHRASE

« Déplacer facilement un broyeur, c’est primordial. Sur nos chantiers, nous faisons régulièrement des tas de branches. Etant déplacée au plus près d’eux, la machine broie tout d’un coup (10 minutes suffisent pour broyer un petit arbre), ce qui évite aussi des heures d’utilisation inutiles où le moteur tourne à vide, le temps que le paysagiste apporte des résidus à broyer depuis plusieurs dizaines de mètres parfois. Fonctionnant moins de temps mais plus efficacement, le matériel est ainsi préservé. Il dure plus longtemps », explique Xavier Winterhalter de Jardins et Dépendances (17).

En matière de broyeurs et de déchiqueteuses de végétaux, l’offre du marché est conséquente : attelages multiples, rotor mixte ou éléments de coupe individuels (couteaux, fléaux…), tapis ou rouleaux d’amenage, différence de tonnage, de puissance, de qualité de broyat obtenu… Lequel choisir pour répondre à mes besoins quotidiens ? Sur quels critères techniques se baser ?

 

Retrouvez, dans le prochain numéro du magazine, des éléments de réponse auprès des constructeurs et des paysagistes.

LE CHIFFRE : 2 millions

Comme le nombre de piscines privées en France en 2017.

2017 s’annonce comme une année très positive pour les professionnels de la piscine, avec une forte croissance de leur activité. Le marché enregistre en effet le plus grand nombre de piscines vendues depuis 10 ans et la France devrait franchir le cap des 2 millions de bassins d’ici la fin de l’année selon les dernières prévisions. En effet, sur 12 mois, le nombre de piscines vendues a progressé de +16% (sept. 2016 à sept. 2017 vs sept. 2015 à sept. 2016) et le chiffre d’affaires des professionnels de +11%. Après une année 2016 durant laquelle l’activité des piscinistes avait déjà augmenté de +16% en volume et de +14% en valeur, ces nouveaux chiffres confirment la démocratisation d’un marché placé sous le signe de la qualité et du développement durable.

GE-LC 18 Li Kit, la tronçonneuse sans fil Einhell

La tronçonneuse sans fil GE-LC 18 Li Kit dispose de nombreux avantages : aucune émission de CO2, un démarrage facile même en hiver, un entretien limité et une grande liberté de mouvement équivalente à celle d’une tronçonneuse thermique. Cet outil bénéficie d’un guide-chaîne et d’une chaîne de qualité de la marque Oregon. L’engrenage est métallique pour une plus grande longévité. Pratique, une butée avec dents en métal se plante dans le bois et assure le pivotement de la lame au moment de la coupe. Elle est équipée d’une protection contre les chocs retour et d’un frein d’arrêt immédiat, un plus pour la sécurité. Dans toutes les situations, l’outil se manipule facilement grâce à sa poignée ergonomique avec revêtement tendre Softgrip et son poids de 3,05 kg.

Alimentation : batterie Power X-Change Lithium-Ion 18 V 3,0 Ah. Temps de charge : 60 min. Régime 2.400 trs/min. Vitesse de coupe 4,3 m/s. Longueur du guide : 25 cm. Longueur de coupe 23 cm.

www.einhell.fr

PN Paysagiste : quand passion se conjugue avec liberté

Pascal Noyel a créé « PN Paysagiste » il y a 22 ans à Lyon, une entreprise d’entretien et de création d’espaces verts, et il ne se voit pas faire autre chose. Passionné par son métier, il se décrit comme un homme de terrain, indépendant et volontaire.

Attiré par l’ONF, Pascal Noyel se forme à la sylviculture à la MFR de Lamure sur Azergues. Mais lorsqu’il sort de l’école après 3 ans d’études, l’ONF débauche, il doit donc changer de voie. Il découvre alors le métier de paysagiste pendant ses années à l’armée. Il sera ‘exploité’ par son premier employeur en travaillant plus de 200 heures par mois payées 169 heures. Après deux ans de dur labeur et de galères, Pascal Noyel est embauché chez un autre paysagiste qui le forme et lui apprend toutes les ficelles du métier. Il restera durant 5 ans.

Indépendant, volontaire et avide de liberté, il décide de s’installer à son compte en 1995 alors qu’il n’a que 27 ans. Avec sa voiture personnelle, une ZX, et un crédit lui permettant de s’acheter une remorque, une tondeuse et un rotofil, il débute en se concentrant exclusivement à l’entretien d’espaces verts. Puis, à force de travail, il s’achète les outils nécessaires à la création (disqueuses, malette de maçonnerie…) et peut ainsi compléter son activité d’entretien par la création de jardins, activité qu’il affectionne tout particulièrement.

Lire l'article complet

 

S’abonner

La phrase

« En tant que première marque mondiale de terrasses à haute performance, nous sommes parfaitement conscients de l’évolution des attentes des consommateurs voulant désormais pleinement profiter de leurs espaces de vie extérieurs et non plus simplement les entretenir. Depuis notre arrivée sur le marché français, Trex reçoit un accueil extrêmement chaleureux de la part des professionnels et des propriétaires qui apprécient la qualité, l’esthétisme et la conscience environnementale de nos produits », Jim Cline, Président Directeur Général de Trex Company.

Une enveloppe protectrice exclusive pour plus de performance et desthétisme

Les revêtements des produits Trex se différencient par leur formule de protection rigide en neuf éléments, utilisée exclusivement par l’entreprise, pour couvrir les planches des terrasses. Chaque planche est recouverte sur trois côtés, zones nécessitant le plus de protection, afin de préserver les surfaces de l’usure. Par ailleurs, cette enveloppe permet une meilleure résistance aux UV ainsi qu’une protection plus efficace face aux éléments extérieurs.

Ce design innovant permet aux terrasses Trex de conserver leur aspect durablement, même après des décennies d’exposition et d’utilisation. Contrairement aux autres produits du marché, les produits Trex résistent à la décoloration, aux tâches, aux rayures ainsi qu’à la moisissure. À l’inverse du bois, ils ne se déforment pas, et ne se brisent pas, ils sont également imperméables aux conditions météorologiques les plus difficiles, à la circulation et aux aléas de la vie quotidienne comme la nourriture abandonnée ou encore les traces de vin rouge. L’entretien est sans tracas et ne nécessite pas de ponçage, de traitement ou de peinture. Un nettoyage périodique avec du savon et de l’eau suffit amplement pour redonner au plancher, et ce pour de nombreuses années, sa splendeur des premiers jours. En outre, toutes les terrasses Trex sont livrées avec une garantie limitée de 25 ans contre les décolorations et les tâches.

Le chiffre : 80

Comme la largeur de coupe, en centimètres, de l’autoportée Hydro 80 e-Connect d’Etesia.

Avec leur télématique embarquée et l’application Etesia e-Connect, les tondeuses Etesia sont suivies en temps réel. Vous optimisez ainsi la gestion de votre parc matériel, réduisez les coûts d’entretien et facilitez les interventions après-vente. La radio-identification d’une tondeuse permet de mémoriser des données la concernant et de les récupérer à distance. Les tondeuses Hydro 80 MKHP4 sont les premières machines Etesia ainsi équipées. Avec une largeur de coupe de 80 cm et une largeur totale de 82 cm, l’Hydro 80 passe partout.

Elle assure une tonte parfaite avec ramassage intégré, une tonte mulching au millimètre ou encore la mise en andain de l’herbe très haute. Parfaitement maniable avec son rayon de braquage ultra-court, l’Hydro 80 vous offre tout à la fois rapidité au travail et encombrement minimum.

www.etesia.fr

Rostaing innove avec les gants Sequoia !

Premier-né de la gamme Pro Rostaing et modèle fétiche des professionnels, le gant en cuir Sequoia a su séduire tous les utilisateurs, des plus novices aux plus expérimentés. Conçu pour tous les inconditionnels du cuir, le gant Sequoia est idéal pour le désherbage, la plantation, le bêchage, et plus généralement tous les travaux en milieu humide. Le cuir de bovin très souple, et traité pour résister à l’eau, est associé à un tissu technique Ripstop, sur le dos du gant, composé de trois couches : un maillage anti-griffures, une membrane imper-respirante, et une doublure fine en velours côté main pour un confort optimum.

www.rostaing.com

La phrase

« Après un net recul des ventes de matériels de chantier en 2015 (moins 18 % par rapport à l’année précédente !), le marché est reparti à la hausse en 2016. Optimiste, le Syndicat des importateurs (Seimat) prévoit finalement même une augmentation générale de 10 % en 2017 et 3 % en 2018 », Jean-Marie Osdoit, président du Seimat

Tous les indicateurs sont au vert, annonçant ainsi une belle reprise. A commencer par les mini-pelles, illustrant les nombreux chantiers en perspective et le besoin inhérent des professionnels à renouveler leur parc matériel. Alors est-ce l’effet de la Loi Macron qui a instauré des avantages fiscaux aux entreprises investissant dans du matériel ? Possible, mais pas uniquement. De toute évidence, les constructeurs expriment aujourd’hui un certain soulagement, bien que le marché reste encore difficile. Ce n’est pas la panacée, mais la demande est bien présente, notamment celle des entreprises du paysage qui voient l’avenir avec plus d’optimisme. En cause : les chantiers qui se multiplient, obligeant les paysagistes à renouveler, dans certains cas, leur matériel ou carrément à investir pour conquérir de nouveaux marchés. Après tout, c’est avec du bon matériel que l’on fait du bon travail !