Les pépiniéristes et les paysagistes en Corse se mobilisent face à la crise Xyllela Fastidiosa, une bactérie qui ravage les oliviers.

Depuis 2015, la gestion de la crise liée à la bactérie Xylella est particulièrement difficile pour les professionnels du paysage en Corse.
En effet, les pouvoirs publics locaux ont fait le choix d’imposer des mesures plus contraignantes que ce qu’impose Bruxelles. Ainsi, les introductions de végétaux ont été fortement limitées laissant peu de marge de manœuvre aux professionnels.
Consciente des enjeux phytosanitaires, l’Unep a conservé une attitude responsable et constructive. Ainsi, en janvier dernier, un groupe de travail rassemblant les représentants des professionnels et de la préfecture a trouvé un consensus sur les dérogations possibles pour introduire des végétaux dits « spécifiés » sur l’ile de Beauté. Toutefois, en février, les pouvoirs publics ont décidé de bloquer toute introduction de végétaux en provenance d’Espagne et ce, en contradiction avec le consensus de janvier.
L’Unep regrette le manque de communication et de concertation des pouvoirs publics corses avec les professionnels mais continue à œuvrer, avec l’ensemble de nos partenaires et des institutions, pour trouver une solution de sortie à cette crise.

Copyright photo : EFSA

ACTU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.