EQUIPES’il est bien une profession qui requiert de l’ingéniosité, c’est celle de paysagiste. Les compétences exigées sont si transversales que les équipes doivent pouvoir trouver des solutions pour relever les défis de chaque chantier. Cette qualité est, plus que les autres, celle qu’Alexandre Rezé recherche lorsqu’il embauche.

Enfant, Alexandre Rezé, originaire de Normandie, passait ses journées dans le jardin familial. Sa passion pour les aménagements extérieurs remonte donc à son enfance et elle s’est confirmée à l’heure de choisir ses études puisqu’il a opté pour un BTS Aménagements Paysagers en alternance.

Pendant quatre années, il travaille au sein de différentes entreprises du paysage et se forge ses premières expériences. Il se lance à l’âge de 26 ans dans la création de sa propre entreprise, Alex le jardinier, qu’il créée en février 2005. Sa structure vient de clôturer l’année 2015 avec un chiffre d’affaires d’environ 375 000 € HT, elle emploie cinq personnes à temps plein et deux apprentis. «Tous mes salariés sont des personnes que je connaissais par ailleurs où des anciens apprentis. J’apprécie les profils très marqués, qui apportent une véritable plus-value à l’entreprise, en élagage ou en maçonnerie par exemple. Autre impératif : la débrouillardise !  Les chantiers de création ne se passent jamais comme on l’avait imaginé… il faut donc aux équipes être capable de trouver des solutions innovantes à chaque problème », assure Alexandre Rezé. Et le paysagiste d’illustrer ses propos par deux exemples concrets.

 

Retrouvez l’article complet dans votre numéro de février de Profession Paysagiste en vous abonnant ici !

Alex le jardinier responsabilise ses équipes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *