Disponible sous une palette de couleurs variées, le béton désactivé s’impose comme le revêtement de référence, offrant ainsi aux professionnels la possibilité de varier les styles et les compositions.  A condition, bien entendu, d’une mise en œuvre conforme aux règles de l’art, résumées en 5 étapes.

Découvrez la totalité de l’article dans notre numéro de juin-juillet 2017.

Béton désactivé : l’importance de la mise en œuvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *