>Vous l’aurez certainement constaté en feuilletant le catalogue des fabricants : les motifs végétaux et les découpes d’inspiration ‘zen’ ou contemporaines, qui se suivent harmonieusement de panneaux en panneaux, sont aujourd’hui très tendance. A vous de convaincre vos clients de s’équiper de claustras au design remarqué et remarquable.

Des claustras bon marché, d’allure peu attirante et ternes, les clients disent non merci. En revanche, ces derniers plébiscitent davantage des équipements contemporains, sobres et qui s’intègrent parfaitement dans leurs jardins. Aujourd’hui, la tendance est à la déco, car le jardin est devenu une pièce de la maison au même titre qu’un salon d’intérieur. D’où l’exigence actuelle des clients pour des matériaux de qualité, loin des standards habituels, et si possible, made in France.

Les teintes naturelles ont le vent en poupe
Parce que bien se sentir chez soi est ce qui motive réellement les utilisateurs, l’aménagement de leur jardin répond en grande partie à l’envie d’intimité et de délimiter leur espace. Dans des espaces extérieurs de plus en plus réduits (en contexte urbain notamment), l’utilisation de la verticalité est essentielle. Le jardin étant une pièce de vie, le claustra permet de créer des zones de vie intimes. Ainsi, l’aménagement extérieur transpose les tendances de la décoration intérieure, à savoir la personnalisation des objets par la couleur, afin de donner du caractère au jardin. “Avec l’occultation Z, il est possible d’exprimer sa créativité et donner du caractère à ses aménagements en composant son panneau claustra avec des associations de teintes différentes. On peut également mixer les matériaux pour obtenir un style architectural travaillé. Par exemple, le claustra acier Z peut s’associer avec des lames de bois ou s’alterne avec des panneaux gabions. Pour les claustras composés de lames, une tendance consiste également à jouer sur l’espacement des lames en persienne, pour un effet brise-vue qui permet de garder, en partie, le contact avec l’environnement extérieur. Les lames peuvent comporter des motifs décoratifs en découpe qui laissent passer la lumière et apportent un style original aux espaces extérieurs” développe Julie Cordier, designer chez Lippi. Côté couleur, les teintes naturelles ont le vent en poupe. “Parmi nos meilleures ventes : le gris anthracite garde la première place, mais la demande évolue peu à peu vers des coloris plus doux, comme le basalte. Les coloris bois sont eux aussi de plus en plus en vogue, notamment notre coloris Sierra, nouveauté 2019 qui plait particulièrement avec ses teintes chaudes. Concernant les poteaux, on note une ascension du noir, poussé par les architectes qui le préfèrent désormais au gris 7016 sur les menuiseries de la maison. Le mélange gris 7016 ou noir 100 Sablé et couleurs bois (Moka, Sierra) est aussi très tendance car il renvoie bien au style ‘industriel’” précise Marine Fourel, responsable marketing chez Océwood, qui s’est engagée dans une démarche de ‘Design Thinking’. “Plus que de faire des produits, nous allons à la rencontre du consommateur pour connaître ses besoins et ses usages en extérieur. Notre focus : apporter des solutions esthétiques, faciles d’entretien pour clore la propriété d’une résidence (portail, clôture, portillon) ou aménager sa terrasse extérieure, zone de convivialité par excellence. Le Design Thinking nous permet aussi de concevoir des produits qualitatifs, esthétiques mais aussi éco-conçus, grâce à l’utilisation de PVC recyclé et d’anas de lin dans nos produits. En 2019, nous avons lancé auprès de nos clients poseurs le programme Recup’Chutes, qui leur met à disposition de grandes caisses dédiées à la récupération de l’ensemble de leurs chutes de lames et lambourdes. Ces profilés sont ensuite broyés et réintégrés à notre production” ajoute-t-elle.

Découpes et motifs, le cœur du design
Les motifs graphiques plaisent toujours autant. “Il y a néanmoins des tendances fortes et récurrentes, comme les décors de la gamme nature. A la fois sobres et originaux, ces décors végétaux ou fleuris rappellent la nature tout en permettant de concevoir un espace extérieur à son image en mixant les décors et les coloris (les décors Ambellya sont disponibles en 32 coloris standards sablés ou satinés). Les clients cherchent, avant tout, à créer un jardin qui soit le prolongement naturel de la décoration intérieure, ils veulent une cohérence entre le style et les couleurs. Le recours aux décors peu découpés est également très fréquent, témoignant d’une volonté de préserver son intimité au sein du jardin” indique Alexiane Baumard, responsable marketing du groupe GYT, qui a fait l’acquisition en 2016 d’une technologie de découpe laser fibre dernière génération. Cette machine d’une capacité quasiment unique en France (deux tables de 4 x 2 m) permet de produire un diamètre de focale extrêmement petit, tout en découpant des tôles d’aluminium jusqu’à 12 mm d’épaisseur.

La tendance est également à la continuité des motifs sur une longueur de plusieurs panneaux. Elle est aussi à l’alternance de panneaux découpés et de panneaux plus occultant ou pleins, ou d’autres matériaux comme le bois, composite ou gabions…” indique Sabrina Brand, gérante de l’entreprise Brand Conception.

Conseils aux paysagistes
La pose des claustras est simple. Prenons l’exemple des panneaux d’occultation de Lippi. “Conçue à partir de lames en acier, l’occultation Z s’installe très simplement par empilement entre deux poteaux. Pour les paysagistes, une pose simplifiée permet de gagner du temps sur son chantier et garantit une installation soignée. Conçus pour le plaisir d’aménager, les Univers Lippi ouvrent des possibilités de personnalisation qui permettent aux paysagistes d’entretenir une relation qualitative avec leurs clients, les conseillant sur des produits de qualité, les orientant sur le choix des décors, des couleurs, propositions d’idées…” indique Julie Cordier. Concernant la pose, Océwood a mis en place un programme partenaire entièrement dédié aux professionnels. “Les paysagistes ont bien entendu une dimension de professionnel de la pose, mais aussi une véritable appétence esthétique. Il est évident que le prix est un élément important, mais ils doivent savoir faire rêver pour vendre. Pour cela, nous leur mettons à disposition des outils de visualisation sur photo et en 3D, tels que Océwood 3D, et depuis quelques semaine My Océwood. Ces outils ont, selon nos clients paysagistes, un fort impact qui permettent à leurs clients de se projeter dans leur projet, de façon très réaliste” évoque Marine Fourel.

Si l’aluminium est le matériau n°1, surtout, ne pas dénigrer le bois, au contraire. Mais du bois de qualité. “Avec 25 ans de garantie contre le pourrissement et les insectes et une bonne solidité, nos produits permettent d’éviter aux maximum les soucis de services après-vente. Nous sommes parmi les seuls à proposer une offre globale bois et métal avec des synergies dans la fabrications des produits. Par exemple : des portails acoustiques avec une structure en acier galvanisé habillés de bois autoclavé de dimensions non standard (4 m de haut x 6 m de long sur rail)” indique Alexandre Abboud de Jacksons Clôtures.

Dernier conseil : il faut oser le design. Essayez, par exemple, les nouveaux motifs de Kostum proposés cette année. Deux architectes ont été mandatés par la marque afin de créer cinq nouveaux design : quatre motifs de style géométrique (Galet, Madras, L’Envol et Pépites) pour les produits du concept Fresk, et le design ‘NYC’, une reproduction du plan de l’île de Manhattan en découpe laser. Aux dires de l’entreprise, le résultat est comparable à de la dentelle.

Trois questions à Cyril Retailleau, gérant de Paysage du Val de Moine, à La Tessoualle (49).
1- Que demande la clientèle ?
En optant pour des claustra, nos clients veulent être protégés des regards extérieurs, sans pour autant se sentir cloisonnés avec des panneaux pleins. Ils veulent de la déco, à travers des motifs découpés, et du sur-mesure. A nous, en amont, lors de l’élaboration du devis, de prendre des modèles de références sur catalogue, d’accorder du temps aux clients, de leur présenter l’étendue des gammes et de choisir ensemble ce qu’ils souhaitent. Pour ma part, avec Brand Conception, le catalogue est suffisamment vaste et personnalisable pour répondre à toutes les demandes. Des découpes contemporaines, d’inspiration végétale… ? Pas de problème.

2- Les clients sont-ils prêts à investir dans des claustras au design plus recherché ?
Si le végétal est important dans un jardin, les clients sont effectivement prêts à investir un peu plus dans les éléments d’occultation ‘design’ et durables, qui s’avèrent d’ailleurs très esthétiques au jardin, y compris à l’intérieur des parcelles (autour d’une piscine, d’une terrasse…). Sur catalogue, le design des claustras donne vraiment envie aux clients, je crois que c’est la précision et l’inventivité des découpes qui expliquent cela. Par ailleurs, les clients aiment les motifs car ils veulent de moins en moins de panneaux pleins, notamment en partie sommitale. Avec des claustras certes contemporains mais sobres, le jardin est aussi plus accueillant. 

3- Quels sont les matériaux à privilégier ?
Sans hésiter, l’aluminium. Car les clients veulent profiter du jardin, pas entretenir des éléments d’occultation. Or, l’aluminium est fait pour durer, contrairement au bois. On pose les claustras et on n’y touche plus ! A condition, lors de l’installation, de les aligner de niveau...

>> Retrouvez plus de produits sur Placedupro.com

 

 

Claustras : la nature nous inspire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *