Divers acteurs de la floriculture néerlandaise s’associent pour diffuser un message positif pendant la crise corona : les fleurs et les plantes contribuent à la santé publique !

La population mondiale souffre de la propagation du coronavirus (COVID-19), la maladie qui a éclaté dans la région de Wuhan en Chine fin décembre 2019. La population d’Europe occidentale a également été durement touchée. Des mesures globales telles que l’isolement des foyers et même le verrouillage complet doivent empêcher une plus grande propagation. Mais que peut-on faire de plus pour rester en bonne santé ? Selon diverses études, les fleurs et les plantes contribuent positivement à la santé publique.

Les plantes nous donnent de l’oxygène
Le coronavirus provoque des troubles respiratoires. Des études ont montré que les plantes libèrent de l’oxygène et de l’humidité dans leur environnement par la photosynthèse (conversion de la lumière du soleil en énergie) et la respiration cellulaire. L’augmentation de l’humidité entraîne une meilleure respiration chez l’homme. L’étude de la NASA sur la pureté de l’air menée à la fin du siècle dernier montre également que les plantes sont très efficaces pour purifier l’air des substances toxiques. En absorbant et en décomposant les substances nocives, les plantes créent un climat intérieur plus sain.

La floriculture contribue à la santé publique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *