« Nous avons créé quatre paliers avec des lames d’eau. Elles sont mises en lumière par un réseau d’éclairage led  »

de Philippe Lipéri, gérant de l’entreprise De l’idée eau jardin

Et au milieu coule une rivière…

 

Philippe Liperi et son équipe de jardiniers-paysagistes ont reproduit un ruisseau selon les souhaits d’un jeune retraité qui se réinstallait dans sa région d’origine, après des années passées en Haute-Savoie. Il voulait reproduire dans son jardin un ruisseau de montagne, en insistant sur l’aspect naturel. 

 
Capture d’écran 2015-10-23 à 11.22.40Tout a commencé au bord d’une mare dans un coin du jardin, dans la banlieue d’Auxerre. Philippe Liperi, que le client a contacté sur les conseils de son fils qui avait déjà fait appel au paysagiste, écoute le propriétaire. « Il n’avait pas d’idée précise de ce qu’il souhaitait créer dans son vaste jardin, à ceci près qu’il manifestait le désir de reproduire un ruisseau de montagne pour lui rappeler sa période alpine. Il se trouve que la topographie du terrain était idéale pour créer un tel aménagement », se souvient-t-il. (…)

40 tonnes de grès nécessaires pour dessiner le ruisseau

Le bief, mesurant 20 m de longueur sur 6 m dans sa partie la plus large, est alimenté par une source naturelle. Les berges ont été aménagées et maintenues à l’aide d’un tunage en acacia. Une pompe immergée permet d’alimenter le ruisseau en eau. «Ce dernier mesure une quinzaine de mètres de long. Pas moins de 40 tonnes de pierres ont été nécessaires pour en délimiter les bords. Sur ce point, il a fallu convaincre et rassurer le client sur la nécessité d’apporter une telle quantité de grès. Cette opération a entraîné un important travail de manutention. Tout l’enjeu était de donner un aspect le plus naturel possible à ce ruisseau », détaille Philippe Liperi. Pour la composition du lit, un géotextile de 280 g a été utilisé, sur lequel a été posé une membrane d’étanchéité. Enfin, le ruisseau a été maçonné. « Nous avons créé quatre paliers avec des lames d’eau. Elles sont mises en lumière par un réseau d’éclairage led. Aux abords du ruisseau, nous avons alterné les plantes de berges, comme des hemerocallis diverses, Butomus umbellatus, Caltha palustris, Carex en mélange, Houttuynia cordata chamaleon, Iris laevigata, Lysimachia et myosotis palustris, avec des rochers, de la pouzzolane ainsi que des pétales d’ardoises. De nombreuses bulbeuses ont été placées”. 

La Phrase d’actu… de Philippe Lipéri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.