_SEGALA« A ce prix, j’ai réellement un produit de classe 4 qui répond à nos exigences en termes de durabilité. Ce n’est donc pas tant au prix que nous attachons de l’importance, les produits Jacksons n’étant pas particulièrement moins chers, mais en revanche, la différence se fait sur la durée de vie »
Eric Segala, de l’entreprise Chlorophylle basée en région parisienne


 

« Un rapport qualité/prix cohérent » 

Chlorophylle crée des jardins pour les particuliers depuis 1985 dans la région parisienne. L’entreprise se fournit depuis une dizaine d’années chez l’anglais Jacksons, chez qui elle trouve des produits de tradition, stables dans le temps. Eric Seguala nous explique son choix. 

Qu’est-ce qui vous a conduit à choisir les produits Jacksons ?

Je trouve ce produit très cohérent. De l’autre côté de la Manche, c’est un produit d’un bon rapport qualité/prix. Lorsqu’il franchit la frontière il monte en gamme. A ce prix, j’ai réellement un produit de classe 4 qui répond à nos exigences en termes de durabilité. Ce n’est donc pas tant au prix que nous attachons de l’importance, les produits Jacksons n’étant pas particulièrement moins chers, mais en revanche, la différence se fait sur la durée de vie. On sait qu’on n’aura pas de SAV sur ces produits-là.

Quels produits utilisez-vous le plus ?

Quand on monte un abri poubelles, un abri de jardin ou une clôture, on a l’impression que les produits sont souvent surdimensionnés, comme l’épaisseur des lames de bois, la taille des charnières… Au final, on est sûr que ce sera solide. On sent que le fabricant pense ses produits pour qu’ils soient durables.

Nous installons également des lames de terrasses Jacksons. Et ce qui nous intéresse dans le produit pour cette utilisation, c’est que le bois vieillit bien. Il prend une jolie teinte grise avec le temps, alors que parfois, certains produits ont un gris qui fait sale.

Au quotidien, vous trouvez des interlocuteurs disponibles ?

Oui, ils sont réactifs et agréables. Pour autant, on respecte certaines consignes quand nous demandons notamment la fourniture d’un produit sur-mesure. Nous remplissons un plan détaillé, une coupe de côté… Et bien sûr, on veille à respecter les recommandations de poses. Pour les poteaux par exemple, on tapisse bien le fond du trou de gravillons pour assurer le drainage avant de sceller le pilier dans le béton.

Retrouvez l’intégralité de notre dossier clôture dans notre prochain numéro de Profession Paysagiste Cliquez ici

La phrase d’actu… d’Eric Segala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.