70-agnes-verdier-molinie« La seule mesure intéressante (du choc de simplification – ndlr), et d’ailleurs mise en avant en premier par le gouvernement, c’est l’allègement des obligations comptables pesant sur les très petites entreprises. On ne peut dénier au gouvernement une certaine bonne volonté pour simplifier la vie des entreprises mais elle masque l’absence de réflexion pour s’organiser mieux et dépenser moins. Pourquoi garder autant d’échelons administratifs ? »

Agnès Verdier-Molinié, directrice générale de l’iFrap (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) dans le journal l’Entreprise.fr

Mercredi 4 septembre, Pierre Moscovici, ministre des Finances, a annoncé ses projets de simplification administrative. Ce choc de simplification, n’est pas le premier, les différents gouvernements en ont proposé avec à chaque fois des résultats vraiment mitigés.

C’est donc au tour du ministre des Finances de s’y atteler. Il a proposé 120 mesures, contre les 80 émises sous la présidence de Nicolas Sarkozy. « L’objectif est de simplifier la vie des entreprises », a affirmé Pierre Moscovici. Intention louable. Les TPE et PME ont été largement consultées sur le sujet et soulignent les efforts mais craignent que cela ne se concrétise pas. Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, secrétaire général de la CGPME, affirme dans Les Echos : « Evidemment, nous sommes favorables à tout ce qui peut alléger le temps passé par les chefs d’entreprise à remplir des papiers. Mais tout est question de mise en œuvre ». Du côté de l’iFrap, fondation dont le but est d’effectuer des études et des recherches scientifiques sur l’efficacité des politiques publiques, la directrice générale, Agnès Verdier-Molinié, s’interroge dans le journal l’Entreprise.fr : « La seule mesure intéressante et d’ailleurs mise en avant en premier par le gouvernement c’est l’allégement des obligations comptables pesant sur les très petites entreprises. On ne peut dénier au gouvernement une certaine bonne volonté pour simplifier la vie des entreprises mais elle masque l’absence de réflexion pour s’organiser mieux et dépenser moins. Pourquoi garder autant d’échelons administratifs ? ».

En savoir plus en cliquant ici et .

La phrase… d’Agnès Verdier-Molinié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.