55-Hollande2« Aujourd’hui, une entreprise, petite, est obligée d’envoyer à l’administration 3 000 informations par an. Demain, il faut réduire deux fois, trois fois ce chiffre »

François Hollande en annonçant le « choc de simplification »

François Hollande a annoncé le « choc de simplification » lors de son intervention télévisée le 28 mars et il a réuni mardi ses ministres pour le lancer. L’objectif : alléger les lourdeurs administratives des entreprises, enlever les normes inutiles, réduire les délais… En résumé, simplifier la vie des chefs d’entreprise et par la même occasion permettre à l’État de réaliser des économies. Le temps que les entreprises consacrent aux papiers est énorme et une simplification serait une bonne chose, attendue de tous, depuis longtemps…

Parce que François Hollande n’est pas le premier à déclarer la guerre aux papiers. En effet, déjà en 1978, Valéry Giscard d’Estaing avait annoncé en Conseil des ministres que : « la marée blanche de la paperasse doit être refoulée », son successeur, François Mitterand avait renchéri en 1984 en comparant les lourdeurs administratives à un « cancer bureaucratique ». La situation ne s’étant pas arrangée Jacques Chirac avait promis lors de sa campagne présidentielle en 2002 un « Grenelle des simplifications administratives ». Prenant la suite, Nicolas Sarkozy avait confié la lourde tâche de « la guerre de la paperasse » à Frédéric Lefebvre qui avait organisé des Assises nationales de la simplification. Mais, elles n’ont pas eu l’effet escompté non plus. Espérons donc que cette sixième tentative soit la bonne !

La phrase… de François Hollande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.