« Les marchés publics enregistrent à eux seuls une baisse record au niveau national de – 5 % sur le premier trimestre 2013, et – 1 % au deuxième trimestre, même si la situation est plus favorable localement. Dans le contexte électoral de 2014, les projets d’aménagement sont suspendus… »

Jérôme Brettes, président régional Unep Aquitaine dans les Echos judiciaires Girondins

À l’approche de l’échéance électorale, les marchés publics sont en berne. Les commandes publiques étaient déjà en déclin depuis le 1er trimestre 2013 et les élections ne laissent rien présager de bon. Comme en témoigne Jérôme Brettes, président régional de l’Unep Aquitaine dans les Echos judiciaires Girondins : « Les marchés publics enregistrent à eux seuls une baisse record au niveau national de – 5% sur le 1er trimestre 2013, et – 1 % au 2e trimestre, même si la situation est plus favorable localement. Dans le contexte électoral de 2014, les projets d’aménagement sont suspendus… » et d’ajouter « Le contexte économique est tendu. La situation s’est détériorée depuis le début de l’année pour les entreprises du secteur. La chute du marché de la construction augure d’une prochaine baisse des carnets de commandes. La profession est constituée de très petites structures touchées par la crise et la concurrence illégale d’auto-entreprises ».

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici

La phrase… de Jérôme Brettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.