« Un salarié attendra désormais de son patron qu’il participe à son bonheur. À l’heure où l’argent se fait rare, et où les entrepreneurs ont du mal à boucler leurs fins de mois, un ‘gagner moins mais vivre mieux’ est d’ailleurs loin d’être hors-sujet »

Julien Leclerq, chef d’entreprise et auteur de Chronique d’un salaud de patron

Dieu sait que ce début d’année a été difficile. Incertitude sur la conjoncture, psychose médiatique et météo pluvieuse n’ont pas vraiment remonté le moral des troupes. Difficile de travailler dans ces conditions, d’autant que la période n’est pas propice aux augmentations. Julien Leclercq, chef d’entreprise et auteur de Chronique d’un salaud de patron, affirme dans son blog : « Un salarié attendra désormais de son patron qu’il participe à son bonheur. À l’heure où l’argent se fait rare, et où les entrepreneurs ont du mal à boucler leurs fins de mois, un “gagner moins mais vivre mieux” est d’ailleurs loin d’être hors-sujet. Et comme un salarié heureux est évidemment un salarié qui travaille mieux, tout le monde sera gagnant ». Reste à trouver les clés du bonheur dans l’entreprise…

La phrase… de Julien Leclerq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.