81-Emmanuel MONY 31« Comme si la crise économique ne suffisait pas, les mauvaises nouvelles s’accumulent depuis quelques semaines pour les entreprises du paysage. Les 28 000 entreprises du paysage sont à bout de nerfs ! »

Emmanuel Mony, président de l’Unep

Le Conseil stratégique de l’Unep, réunissant le Bureau national et les présidents de régions, s’est tenu le 20 novembre à Paris pour faire un état des lieux de la profession. À l’issue de cette réunion, le président de l’Unep Emmanuel Mony se montre particulièrement inquiet : « Comme si la crise économique ne suffisait pas, les mauvaises nouvelles s’accumulent depuis quelques semaines pour les entreprises du paysage. La commande publique est en chute libre, la TVA augmente et la concurrence déloyale fait des ravages. Pour couronner le tout, le gouvernement continue de faire la sourde oreille face à nos 25 propositions pour verdir la France. Les projets de loi en cours de discussion, comme la loi Duflot, ou le projet de loi agricole sont des occasions ratées de remettre les jardins et espaces verts au cœur de la société. Les 28000 entreprises du paysage sont à bout de nerfs ! ». Face à ces constats, le Conseil stratégique de l’Unep appelle les entrepreneurs du paysage de toutes les régions à alerter les parlementaires et à rejoindre les mouvements de protestation sociale légitimes qui s’organisent localement.

La phrase… d’Emmanuel Mony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.