Il s’agit du nouveau seuil de chiffre d’affaires que ne devront pas dépasser les auto-entrepreneurs deux années de suite pour conserver ce statut.

S’il y a un statut qui est largement contesté c’est celui des auto-entrepreneurs, accusé par grand nombre de professions de service. Après plusieurs annonces contradictoires quant à sa réforme, Matignon a tranché et fixé pour les services un seuil de 19 000 euros de chiffres d’affaires qui ne devra pas être atteint deux années de suite sous peine de perdre le statut à partir du 1er janvier 2015. C’est bien loin de ce qu’attendaient les artisans désireux de la suppression pure et simple du statut. Pour contrer les protestations montantes, Bercy a promis un « chantier de modernisation des régimes juridiques, fiscaux et sociaux des TPE », « ce qui réconciliera les TPE et les auto-entrepreneurs », affirme Sylvia Pinel. Il n’est pas certain que tout le monde voit cela du même œil. Affaire à suivre…

Le chiffre d’actu : 19 000 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.