C’est le nouveau plafond de défiscalisation pour le service à la personne

Lundi dernier, la TVA pour le service à la personne est bien passé à 19,6 %. « Le couperet est tombé, regrette Emmanuel Mony, les négociations intensives que nous avons menées avec Bercy et Matignon n’ont pas permis de stopper les injonctions de Bruxelles »L’Unep a toutefois réussi à amoindrir la mesure. En effet, les contrats signés avant le 1er juillet pourront continuer à être facturés avec l’ancien taux de TVA, la défiscalisation de 50 % est préservée et le plafond lié à la défiscalisation passe de 3 000 à 5 000 €. « Ce sont des maigres avancées pour notre secteur : il était difficile d’obtenir plus, dans la mesure où la France était menacée de lourdes sanctions financières par Bruxelles si elle n’obtempérait pas. Mais nous allons repartir à la charge. La directive européenne sur les soins à la personne sera en renégociation l’année prochaine. Avec l’ELCA et Val’hor nous allons porter le combat au niveau européen. C’est le pouvoir d’achat des Français, la création d’emplois et la survie des entreprises du paysage qui sont en jeu ! ».

Le chiffre d’actu : 5 000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.