C’est ce que la suppression des cotisations familiales des entreprises permettrait de faire économiser à l’entreprise de paysage Arbora, d’après Pascal Franchomme, son dirigeant

Avec son Pacte de responsabilité, François Hollande propose de supprimer les cotisations familiales des entreprises d’ici à 2017, pour créer de l’emploi. En effet, le gouvernement prévoit d’alléger le coût du travail de 30 milliards d’euros via la suppression des cotisations familiales des entreprises et des travailleurs indépendants. Ces cotisations, qui représentent 5,25% des salaires, sont évaluées à 35 milliards d’euros selon le Medef et financent près des deux tiers de la branche famille de la Sécurité Sociale.

Le quotidien Ouest France a interviewé des chefs d’entreprises à ce sujet parmi lesquels Pascal Franchomme, dirigeant d’Arbora qui emploie 80 salariés dans le Maine-et-Loire. Celui-ci indique au quotidien régional que « cette baisse de charges peut nous faire gagner de 50 000 à 60 000 € par an. Pas négligeable… sauf que cela ne doit arriver qu’en 2017 : comment recruter et innover en attendant ? ».

Le chiffre d’actu : 50 000 à 60 000 € par an

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.