C’est le pourcentage de chefs de très petites entreprises qui sont opposés à l’augmentation des cotisations retraites décidée par le gouvernement

d’après un sondage Ifop pour Fiducial publié le 18 septembre

La hausse des cotisations d’assurance vieillesse patronales et salariales décidée dans le cadre de la nouvelle réforme des retraites s’appliquera dès le 1er janvier prochain et sera progressive sur quatre ans avec, au final, une hausse de 0,3 points pour les employeurs et pour les salariés. 71 % des chefs de très petites entreprises sont opposés à cette réforme. Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de Fiducial, déclare : « Au regard des attentes formulées par les chefs d’entreprise, comparées au projet du gouvernement, le fossé entre les premiers et le second n’est pas prêt de se combler. Les patrons de TPE pourraient ne retenir que l’augmentation des cotisations mais aussi celles des retenues salariales, qui entraîneront légitimement des revendications supplémentaires de hausse des salaires. C’est un mauvais coup porté aux entreprises dans une période économique difficile. »

En savoir plus

Le chiffre d’actu : 71 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.