C’est le nombre par an, de bulbes conditionnés par la société Terrena, qui vient de céder son usine au groupe Nova Flore.

Le conseil d’administration du groupe coopératif Terrena a validé le principe d’une cession de son usine de conditionnement de bulbes à la société Nova-Flore Jardin, spécialiste de la biodiversité pour les particuliers. L’accord prévoit une reprise de la totalité des effectifs.
Située à Beaufort en Vallée (49), l’usine emploie 20 salariés et conditionne chaque année 4 millions de pochettes de bulbes par an, soit environ 50 millions de bulbes. Cette opération s’inscrit dans la continuité du projet stratégique de Nova-Flore Jardin, un an après l’accord des deux parties sur la cession du fonds de commerce de Jeanne de Laval. Elle permet à Nova Flore Jardin de franchir une nouvelle étape de son développement et de consolider son leadership en matière de solutions innovantes dédiées à la biodiversité. Le projet de Nova-Flore s’inscrit naturellement dans la préservation et la valorisation de la production locale de bulbes à fleurs.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE : 50 millions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.