Peut-on concilier réellement la haute exigence et la bienveillance ?
Ces deux concepts sont très souvent opposés dans l’esprit des dirigeants et des salariés. Les dirigeants ont tendance à être sceptiques sur les effets pervers de la bienveillance. Les salariés quant à eux voient un moyen sournois d’exiger plus de choses.

Découvrez la totalité de l’article dans notre numéro de novembre/décembre.

Manager par le positivisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *