L’intérêt pour ces machines ne faiblit pas. Robustes, compacts, maniables et polyvalents, les mini-transporteurs et les dumpers version compacte, auxquels on attribue de nombreux qualificatifs, séduisent toujours autant. Avec des capacités de charge importantes, des systèmes de basculement plus souples, un châssis passe partout, des hauteurs de déchargement élevées… les nouvelles générations font sensation auprès des paysagistes. Tour d’horizon des références et des nouveautés sur ce marché en pleine expansion.

Difficile, il est vrai, pour un paysagiste, de ne pas être sensible aux performances affichées par les mini-transporteurs et les mini-dumpers. Avec une charge utile de 500 kg en moyenne, ces machines sont capables de charger divers matériaux (terre végétale, dalles, sacs de sable, végétaux…), parfois de les décharger à hauteur d’homme, et de les transporter aisément d’un bout à l’autre d’un chantier, y compris le plus pentu (jusqu’à 45°) et le plus exigu (90 cm de large). De quoi faciliter grandement le travail des paysagistes et soulager le dos de ceux qui auraient pensé porter le tout à bout de bras. Et la folie de ces mini-machines, qui gagnent le segment des pelles et des chargeuses, ne fait que commencer. Les constructeurs et distributeurs l’ont bien compris et proposent aujourd’hui toute une gamme de mini-transporteurs et mini-dumpers à mettre entre toutes les mains, vertes si possible.

Du côté des petits chenillards
Dans cette catégorie, les modèles sont pléthores. A commencer par le mini-transporteur TN 5600 d’Efco, proposé par Emak. Il se distingue par un rayon de braquage de seulement 700 mm, permettant à l’opérateur de déplacer facilement la machine dans les espaces restreints. Autre point fort : ses ridelles, pouvant se démonter afin de faciliter les opérations de chargement et ainsi optimiser les transports volumineux. Avec une capacité de chargement de 550 kg et des ridelles démontables, cette machine de 4,8 ch (3,6 kW), équipée d’un moteur Honda GX 160, possède un plateau qui varie de 65 à 110 cm de large, et basculable à 50°. Le basculement est manuel. Ses larges chenilles, de 170 mm, garantissent une adhérence parfaite sur tous les terrains.

Du côté de Grillo, l’entreprise italienne mise sur le modèle Dumper 507, à traction mécanique afin d’exploiter la pleine puissance du moteur de 8,3 cv (6,1 kW). Sa charge utile est de 500 kg. Concernant la benne de chargement, basculable manuellement ou hydrauliquement, celle-ci est équipée de ridelles qui, une fois débloquées, agrandissent la plateforme. Le Dumper 507 est aussi compact et possède un barycentre bas. Cette caractéristique, couplée à des chenilles supportées par des rouleaux d’acier, assure un avancement facile en toute stabilité et sécurité, en particulier dans les terrains avec peu de portance, friables et ceux très pentés. D’ailleurs, des pentes de 48 % ne lui font pas peur ! Mains sur les leviers de commande, l’opérateur peut ainsi facilement manœuvrer sa machine : marche avant (4 AV), arrière (3 AR), braquage réduit et chenilles bloquées, braquage de grande amplitude…

Le Carry 107 de la société Imer fait également figure de référence pour les professionnels du paysage. Ce mini-transporteur hydrostatique, compact et à démarrage électrique, est équipé d’un circuit hydraulique auxiliaire permettant d’ajouter, comme sur de nombreux autres

modèles du marché, des accessoires hydrauliques (petite bétonnière, kit ciseaux avec déversement à 1,6 m par exemple). La capacité de la benne est de 330 L, soit une charge utile de 700 kg. Largeur affichée : 760 mm. Iseki, le constructeur nippon, présente le modèle XG550DI… 550 pour 550 kg de charge utile, avec un angle de basculement hydraulique de 60°. Mis en route à l’aide d’un lanceur, ce modèle de 179 cm3 est prêt à réceptionner n’importe quel matériau dans sa benne de 1 200 mm de long. Une benne à bec est disponible sur demande. Particularité : les chenilles reposent sur des boggies à balancier, assurant en permanence un contact au sol maximal. Vitesses : 4 AV- 4 AR. Enfin, que ce soit pour ce modèle ou un autre proposé par Iseki, les motorisations sont parfaitement adaptées et le travail est rendu simple et facile grâce aux postes de conduite ergonomiques.

Ceux qui basculent en hauteur !
Toujours dans la catégorie des petits chenillards, Yanmar, un géant dans le secteur des engins de travaux publics, propose les mini-transporteurs de la série C08. La série C08, d’une capacité de chargement opérationnel 800 kg, existe en deux versions : Power (560 kg) et Hi-Tip (670 kg).
Les modèles Hi-Tip ont une hauteur de déchargement allant jusqu’à 1350 mm et peuvent déverser leur chargement dans la plupart des bennes, par-dessus les clôtures et les murs des jardins. Les dimensions du C08 lui permettent de travailler dans des espaces très confinés où sa largeur (810 mm en version standard et 835 mm avec système d’auto-chargement) est un véritable atout. Il dispose d’un châssis inférieur très solide monté sur chenilles. La forme spécifique des galets de suspension facilite le passage des machines sur des terrains accidentés tout en maintenant le chargement dans la benne. Le C08 dispose d’un moteur diesel Yanmar (LN 100 AE 10hp). Il est équipé d’un système de transmission hydrostatique à pompes à débit variable. Le système hydraulique est séparé permettant d’utiliser les fonctions de chargement tout en se déplaçant. Kubota présente la série KC-4, notamment les mini-transporteurs à essence KC70-4 P, disponibles avec châssis fixe ou châssis variable. Les modèles avec voie variable, grâce au système d’élargissement du châssis par un double vérin, peuvent passer par une porte de 80 cm de large. Leur système entièrement hydraulique leur permet d’effectuer une contre-rotation. Les mini transporteurs KC70-4 P avec moteur à essence Honda sont fabriqués en cinq versions, d’une capacité allant de 550 kg dans les versions à déchargement en hauteur (un beau modèle dont la hauteur de déversement est d’1,43 m) à 700 kg dans les versions à déchargement conventionnel. Avec un angle de déversement de 88°, tous les matériaux glissent facilement de la benne.

Des versions sur pneus
Tufftruk Limited a développé une série de mini-dumpers nommés Truxta, plus précisément les BENDie 300 et BENDie 450, distribués par Etramo. À peine large de 73 ou 85 cm selon les deux modèles, le Truxta 4×4 est vraiment compact et s’immisce dans les endroits exigus avec la plus grande facilité. Et grâce à son châssis articulé, ce modèle de 300 ou 450 kg de charge utile ne rencontre aucune difficulté avec les angles et les courbes. Les pneus de traction sont de série (pneus spécial gazon sur demande). Question conduite, en action, la direction légère de la machine lui assure une grande maniabilité. Par ailleurs, la commande ultralégère par pincement (pas de transmissions mécaniques) ne demande aucun effort. Un système de freinage avec levier homme-mort assure également à tout moment la sécurité du conducteur. Stable et robuste, la machine passe par les ouvertures de portes standards (73 à 85 cm). Une fonction ‘Power Tip’ permet à la benne de basculer électriquement, pour un déversement parfaitement contrôlé. Elle agrandit la hauteur de déchargement à
252 mm, l’idéal pour un coffrage.
A noter que ce modèle est aussi disponible sur batterie (autonomie de 8 à 12 h), ce qui nous amène à parler d’une autre catégorie de mini-transporteurs…

Sur la voie de l’électrique
En cette fin d’année, l’entreprise Wacker Neuson présente son tout nouveau dumper électrique aux Trophées de l’Innovation Paysalia. Alors certes, il ne rentre pas dans la catégorie des mini-machines (ni dans les plus imposantes d’ailleurs !), mais avec une charge utile de 1 500 kg, il a l’avantage d’ouvrir la voie aux modèles électriques. Sans émission grâce à la motorisation électrique, mais offrant les mêmes performances que le modèle conventionnel 1501, le dumper sur pneus zéro émission DW15e fait aujourd’hui sensation. La motorisation électrique fait de cette machine l’engin idéal pour la manutention de matériaux, partout où les émissions de gaz d’échappement ou le bruit n’est pas souhaité, par exemple dans les centres villes. Notons qu’il émet moins de 83 dB !

La transmission quatre roues motrices fait du DW15e un partenaire de choix pour les terrains accidentés ou escarpés. Le châssis articulé s’adapte à toutes les inégalités et assure ainsi la stabilité nécessaire. Grâce à la transmission électrique, il n’est plus nécessaire de changer constamment de vitesses, ce qui permet au conducteur de se concentrer sur son travail. La transmission de traction et l’hydraulique de travail peuvent fonctionner indépendamment l’un de l’autre. Lors du freinage ou en descente, la technologie de récupération renvoie l’énergie collectée vers la batterie.

Une prise de courant standard (230 V) suffit pour charger la batterie pendant la nuit. Un chargeur approprié est bien entendu fourni avec la machine et est installé à bord. La transmission électrique ne nécessite pratiquement aucun entretien, ce qui rend le dumper électrique particulièrement intéressant. De plus, l’écran multifonction affiche toutes les fonctions et l’état de charge actuel de la batterie.

Fonctionnel, ergonomique et ‘propre’, ce modèle ouvre la voie à d’autres qui, un jour peut-être, domineront le marché ! Dans tous les cas, peu importe la motorisation choisie, les mini-transporteurs et les dumpers version compacte seront toujours utiles.

En chiffres :

  • Puissance moyenne : 9 à 45 CV
  • Largeur minimale : 70 cm
  • Hauteur maximale de déversement : 1,50 m
  • Charge utile moyenne : 500 à 1 500 kg
  • Angle de déversement latéral maximal : 88°
  • Angle de déversement frontal maximal : 65°

Mini-transporteurs, dumpers compacts : les incontournables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *