80-©Phytolab - SaintSerge_av-ap

La ville d’Angers (49) souhaite reconquérir les rives du Maine et ainsi gagner en attractivité. Pour ce faire, elle a fait appel à l’architecte François Grether et au cabinet paysagiste nantais Phytolab. Ce chantier, comme l’explique l’architecte, a pour vocation « qu’Angers retrouve la rivière, à l’origine de sa fondation ». Pour cela, il a imaginé un jeu de gradins et de talus, alliant végétal et minéral, qui élargit le lit de la rivière et facilite l’entrée de l’eau dans la ville.

L’enjeu de ce projet est de taille. Le cabinet Phytolab présente son traitement pour l’aménagement des berges : « Entre les rivières d’amont et la Loire, la Maine a déterminé la fondation d’Angers. Au cœur du projet, la Maine doit à nouveau orienter le devenir de la ville, pour une nouvelle époque de son histoire.
Les rives sont, avant tout, agréables à parcourir en contact étroit avec les éléments de nature, avec les eaux du lit élargi de la rivière et avec le prolongement en ville des vastes espaces d’agrément de l’île Saint-Aubin, du lac, des parcs Balzac et de la Baumette.
Le travail du paysage sensible, de biodiversité végétale et citadine, joue un rôle majeur, visant à constituer une nouvelle charpente verte et bleue entre les Basses Vallées angevines et
la Loire. Il associe étroitement ville et nature, ressourcements et activités individuelles ou collectives dans un grand “parc et port linéaire” ».

Pour en savoir plus : www.phytolab.fr

Réalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.