Hier soir, le Président de la République a annoncé la prolongation de 4 semaines du confinement jusqu’au 11 mai. Nous disposons désormais d’une échéance !
D’ici là, il a demandé plus formellement aux acteurs économiques d’être actifs. Je cite ses mots : « Pour tous les autres secteurs économiques [que l’événementiel, le tourisme, …], quand la sécurité des travailleurs et des entrepreneurs est bien garantie, ils doivent pouvoir produire et l’ont largement fait depuis maintenant un mois ». Car « protéger les salariés au travail […] est la priorité. »Dès le début de cette crise, la position de notre organisation professionnelle a été très claire : nous devons assurer la protection de nos salariés avant d’envisager une poursuite, même partielle, de nos activités.
C’est cette position que nous continuons d’avoir aujourd’hui : assurer les chantiers lorsque cela est possible en mettant en place les mesures nécessaires à la protection de tous les collaborateurs – y compris les chefs d’entreprise que nous sommes !
Après avoir acté, en grande majorité, d’une fermeture de nos entreprises du paysage dès le 17 mars, nous reprenons progressivement nos activités, de manière partielle et en mode dégradé. Nous avons su nous mettre en ordre de marche en prenant les mesures adéquates : respect des règles sanitaires et de sécurité, accords de reprise avec les représentants du personnel, mise en place d’un plan de continuité d’activité ; toujours après concertation avec nos salariés et avec l’accord de nos clients. Nous constatons d’ailleurs que certains de nos clients sont très reconnaissants de notre venue et remercient nos équipes pour leur présence.

Nous savons que nous ne sommes pas en première ligne des activités essentielles de notre pays – même si dans certains cas, nous travaillons à la sécurisation d’infrastructures, de sites sensibles, etc. Cela dit, il est intéressant de constater que 60 % des confinés ont fait en sorte d’être sur un lieu possédant un jardin*. D’autres peuvent profiter du jardin de leur copropriété ou d’un balcon. En cela, nos activités contribuent de façon évidente au bien-être des citoyens dans ces moments difficiles.

Depuis le début, l’Unep se mobilise à nos côtés en prenant toutes les dispositions pour nous informer et nous guider durant cette période particulière. C’est dans cette optique qu’elle a réalisé tous les documents et annexes nécessaires pour nous aider dans nos démarches de reprise ou poursuite d’activité – notamment avec le plan de continuité d’activité (PCA) qui formalise toutes les préconisations sanitaires. Sur ce sujet, nous avons même devancé le BTP !

Dès à présent, l’Unep réfléchit à des actions post-confinement pour accompagner la reprise de nos entreprises, interpeller les pouvoirs publics sur les mesures nécessaires pour soutenir notre filière afin qu’elle surmonte cette épreuve le mieux possible, et enfin stimuler la demande de nos clients en mettant en avant les bienfaits des espaces verts.
Prenez soin de vous et de vos proches.
Laurent Bizot
Reprise d’activité : Laurent Bizot s’adresse à la filière du paysage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.